chargement...

chargement...

chargement...

Fermer
Recevoir une proposition par email immédiatement

Vous souhaitez négocier le prix pour cet article, c’est simple ! Renseignez votre adresse mail, cliquez sur Valider. Vous recevrez immédiatement par mail cette proposition.

Fermer

chargement...

chargement...

Fermer
Livraison Premium

Nous sommes à votre service au 01 49 29 10 50 --- Profitez de la livraison offerte* --- Réglez en 3 ou 4x sans frais

*à partir de 100€ d’achat.livraison en relais colis ou par transporteur selon le produit.

Accueil / Casque Audio, raconte-nous ton histoire... - Cobra.fr

Casque Audio, raconte-nous ton histoire... - Cobra.fr

L'historique du casque audio

 

Beaucoup d’entre nous l’utilisent tous les jours, mais combien d’entre vous connaissent son histoire ? 
Le casque audio est devenu un accessoire incontournable de notre ère. Il est tant pratique que gadget et apparait comme un objet de mode  ou socio-culturel.
Cela fait près d’un siècle que le casque audio couvre nos oreilles représentant aujourd’hui un marché de près d’un milliard de dollars. Les marques rivalisent d’inventivité et d’efforts afin de nous faire arborer leurs casques fétiches.



Mais revenons-en aux débuts du casque, à cette époque lointaine où il était inconnu du grand publique. 
Afin de partir sur de bonnes bases, mettons-nous d’accord sur la définition d’un casque. Le casque audio est généralement composé de deux écouteurs renfermant chacun une mini-enceinte constituée d’un petit haut-parleur capable de restituer toutes les fréquences audibles. On doit le terme « casque » au fait que chaque écouteur est relié par un arceau qui enserre la tête. 



Nathaniel Baldwin


C’est aux alentours de 1919, que Nathaniel Baldwin  développa dans sa cuisine ce qui semble être les prémices du casque moderne tel que décrit ci-dessus. Bricoleur et grand fan de l’inventeur Thomas Edison, il s’empressa de vendre sa création à l’armée navale américaine qui fut immédiatement emballée par ce casque « confortable » et efficace.

Brandes Superior Matched Tone c – N. baldwin – 1919




BeyerDynamic DT48-1


En 1937, la société allemande Beyerdynamic invente et produit le premier casque dynamique, le DT-48 qui est toujours produit à ce jour. Celui-ci n’était pas encore parfait et Beyerdynamic n’avait pas encore conscience que ce type de casque se démocratiserait pour une écoute Hi-Fi.

AKG K120

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La marque Allemande a connu une période de gel suite à l’après seconde guerre mondiale. C’est alors qu’un fabricant Autrichien décide de se faire connaitre et de sortir son premier casque, le K120. Cette marque vous la connaissez car elle perdure à ce jour sous les célèbres initiales AKG (Akustische und Kino-Geraete gesellschaft). 





Les États-Unis n’allaient pas rester en retrait plus longtemps et c’est en 1958 que John C. Koss, un jazzman de Milwaukee a conçu le premier casque stéréophonique permettant de profiter pleinement des disques stéréo à la maison ; le « SP-3 ».

John C. Koss



La marque Koss est ainsi crée et connait son âge d’or sur un marché américain qu’elle domine de 1960 aux années 70. La force de Koss est d’avoir su tirer avantage des célébrités populaires de l’époque dans sa stratégie marketing comme Tony Bennett (jazzman). Le casque signature « BeatLephones » en est un autre exemple.

Le chanteur Tony Bennett avec un casque Koss le Koss Beatlephones



Le Stax SR1











Côté technique, le premier casque électrostatique vit le jour au Japon et fut présenté à Tokyo lors d’un show télévisé en 1959. On doit ce casque nommé SR-1 à la société japonaise «  Stax Industries Ltd «  qui disparaîtra dans les années 90 avant de renaître de ses cendres. Il faudra attendre la fin des années 60, plus précisément 1968, pour voir arriver l’ESP-6, premier casque électrostatique américain distribué par Koss.


Affiche publicitaire pour le Koss ESP-6




Ainsi, plusieurs acteurs de différents pays ont contribué à l’essor du casque Audio au fil du siècle dernier. Petit à petit , nous arrivons au casque contemporain  moderne qui s'ouvre sur une nouvelle ère, celle de la mobilité. En effet, jusque là le casque était principalement destiné à une utilisation  sédentaire mais c’était sans compter sur l’intervention de Sony.


Ainsi, en 1979, la marque japonaise présente au monde son célébrissime  Walkman™ qui révolutionna la manière de vivre la musique au quotidien. Avec le walkman™, il était donc nécessaire de posséder un casque plus léger pour une écoute mobile de sa musique. C’était chose faite grâce au casque MDR-3L2 qui était fourni avec le baladeur Sony. Vous pouviez déambuler avec votre walkman™ à la ceinture et votre casque sur les oreilles dans les rues et les allées du monde entier.

Le Sony TPS-L2 Walkman  Le Casque Sony MDR-3



Une innovation en entraîne une autre ; ainsi, en plus de devenir plus léger, le casque audio délaisse le format circum-aural pour un format supra-aural. Cette architecture voit l’oreillette recouverte de mousse se poser contre l’oreille sans l’entourer. Léger et pas cher, ce casque dominait les années 1980.

Le Sony MDR3 - supra-aural

Le Sony MDR-G61 - Supra-aural

Sony n’en resta pas la et proposa en 1997, le MDR-G61, premier casque tour de cou se voulant plus élégant qu’un casque conventionnel et laissant les coupes de cheveux intactes.

L'iPod Classic – première génération



Il est blanc, il est petit, il est rond et on le pose dans l’oreille ?
Tout comme le walkman l’a fait à son époque, 2001 voit le premier iPod™ classic d’Apple et de Steve Jobs apporter sa pièce à l’édifice du casque et de l’écouteur audio avec lequel il était livré. Ainsi, malgré une isolation moindre, les écouteurs audio puis les intra-auriculaires (écouteurs qui se glissent dans le conduit auditif) sont devenus dans le courant des années 2000 une réelle alternative au casque audio conventionnel.

 

L’arrivée de l’iPod™ devenant un produit iconique reconnaissable entre tous a sans doute précipité la modification du regard que l’on pouvait avoir vis-à-vis du casque audio. Qui n’a pas reconnu un possesseur d’iPod™ au cordon d’écouteurs blanc qui pendait à son cou ?






Le casque audio commence alors à dépasser sa condition d’objet pratique pour devenir également un objet de mode. Depuis 2003, Skullkandy en est un parfait exemple avec des casques aux styles urbains divers et variés qui sont tout sauf discrets.
Il existe de nos jours de nombreuses marques de casque audio urbain auxquelles on ne peut échapper comme Marshall, OPPO ou encore AKG qui ont su adapter au goût du jour le casque « signature » initié par Koss. Diddy, Lady Gaga ou encore Quincy Jones sont quelques exemples de ces artistes personnifiés par une gamme de casques. Les constructeurs rivalisent d’influence pour s’approprier les personnalités, les sportifs et les artistes les plus marquants de notre époque pour promouvoir leurs casques audio. Après un usage pratique ou un effet de mode, le casque devient people et chaque personnalité se doit de posséder le produit du moment ou une gamme de casque à son nom.



Vous l’avez compris le casque audio moderne possède une histoire riche et a connu différents stades. D’abord voué à une utilisation militaire, il n’était pas conçu pour une utilisation nomade. Petit à petit, il a évolué pour s’adapter aux nouveaux modes mobiles et urbains de consommation de musique et de contenu.
Aujourd’hui, le casque audio est autant un accessoire pratique, qu’un accessoire de mode et même un bijou. Il se décline à toutes les couleurs, tous les styles et pour tous les goûts. Il serait intéressant de découvrir l’aspect et les fonctionnalités du casque de demain, vous n’êtes pas d’accord ?

Mais en attendant demain, on peut terminer sur les mots du fondateur de Parrot, Henri Seydoux et du designer Philip Starck à propos de l’un des derniers casques audio marquants de cette année: le Parrot Zik.




PS : Si vous n’avez pas encore trouvé casque à vos oreilles, Cobra peut vous aider avec sa sélection.


Mickaël