chargement...

chargement...

chargement...

Fermer
Recevoir une proposition par email immédiatement

Vous souhaitez négocier le prix pour cet article, c’est simple ! Renseignez votre adresse mail, cliquez sur Valider. Vous recevrez immédiatement par mail cette proposition.

Fermer

chargement...

chargement...

Fermer
Livraison Premium

Nous sommes à votre service au 01 49 29 10 50 --- Profitez de la livraison offerte* --- Réglez en 3 ou 4x sans frais

*à partir de 100€ d’achat.livraison en relais colis ou par transporteur selon le produit.

Accueil / Comment choisir un vidéoprojecteur ? - Cobra.fr

Comment choisir un vidéoprojecteur ? - Cobra.fr


Guide Vidéoprojection


Comment bien choisir son vidéoprojecteur


Bien choisir son vidéoprojecteur n'est pas une tâche facile. Les modèles sont nombreux, les technologies aussi, et il est parfois compliqué de s'y retrouver parmi cette masse de termes techniques indigestes... Pour cela, Cobra vous propose un guide d'achat vidéoprojection simple, qui vous permettra de vous orienter vers le vidéoprojecteur le plus adapté à vos attentes et à vos besoins. Quel vidéoprojecteur choisir ? Les réponses dans les lignes qui suivent...


Un vidéoprojecteur pour quelle utilisation ?


Avant toute chose, la première question à se poser est la suivante : quelle utilisation vais-je faire de mon vidéoprojecteur ? Plusieurs cas de figure sont possibles. En effet, le choix du vidéoprojecteur sera différent, selon que vous envisagiez une utilisation Home-CinémaBureautique, Jeux-Vidéo ou en Déplacements.

Quel vidéoprojecteur pour la bureautique ou les présentations professionnelles ?

 

Pour la bureautique et les présentations professionnelles, on privilégiera un vidéoprojecteur doté d'une focale courte (très important) et capable de lire les fichiers informatiques les plus populaires. On cherchera donc une compatibilité avec les fichiers PDF et Microsoft Office (PowerPoint, Excel...), voire une prise en charge de certains codecs vidéo pour diffuser une présentation filmée par vos soins. Les vidéoprojecteurs conçus pour la Bureautique sont généralement légers, transportables, et abordables, ce qui vous permet de les emporter partout avec vous... Accessoirement, ils pourront vous dépanner lorsque vous partez en vacances, ou que vous allez faire une petite partie de jeux-vidéo chez un ami. Leurs seuls inconvénient résident dans leur définition, leurs fonctionnalités et leurs traitements vidéo, qui sont souvent inférieurs à ceux de leurs grand-frères taillés pour le Home-Cinéma. La fluidité est aussi une de leur faiblesse.

 Quel vidéoprojecteur pour le Home-Cinéma ?

 

Pour choisir le bon vidéoprojecteur Home-Cinéma, on privilégiera un modèle Full HD (1080p), Ultra HD (2160p), voire 4K chez Sony, avec un bon contraste (dès 2000:1) pour exploiter tout le potentiel des sources haute-définition comme un Lecteur Blu-ray, un Player 4K, ou un PC doté d'une carte vidéo adaptée. Ces vidéoprojecteurs sont dotés d'une connectique HDMI permettant de brancher ces sources HD, et parfois même en version HDMI 2.0 pour la compatibilité avec les flux UHD@60p. Le but d'un vidéoprojecteur Home-Cinéma est de restituer vos films de la façon la plus fidèle qui soit, sur une grande diagonale d'écran, pour obtenir un rendu proche de celui obtenu dans les salles obscures. La fluidité est donc, aussi, primordiale. Notez que certains vidéoprojecteurs Sony ou JVC peuvent concurrencer ceux équipant de vraies salles de cinéma ! Dans tous les cas, optez pour des marques reconnues : elles-seules ont le savoir-faire nécessaire.

 

Quel vidéoprojecteur pour une utilisation nomade ?

 

Vous êtes souvent en déplacement ? Il existe des vidéoprojecteurs ultra-compacts (assez pour tenir dans une main), transportables, et parfois HD, que l'on appelle communément picoprojecteurs en référence à leur taille contenue. Ces vidéoprojecteurs ont fait de très gros progrès, et certains sont désormais capables d'afficher des séquences HD 720p voire 1080p. Pensés pour la mobilité, ils embarquent souvent un espace de stockage pour vos vidéos, ou un port USB pour la connexion d'une clef contenant des films (certains constructeurs optent pour un port SD/SDHC, plutôt que pour un port USB). Les picoprojecteurs sont aussi adaptés à la pratique des jeux-vidéo ("casual" seulement), et sont quelquefois équipés d'une batterie rechargeable autorisant une liberté totale d'utilisation. Abordables, ils ne sont pas pour autant dénués de défauts : en effet, leur petite taille implique une luminosité plus faible... On ne peut pas tout avoir !

 

Choisir un vidéoprojecteur gaming pour les jeux-vidéo ?

 

Un bon vidéoprojecteur pour le Home-Cinéma le sera aussi pour les Jeux-Vidéo ! Bien sûr, toutes les consoles tourneront parfaitement avec le dernier Vidéoprojecteur Ultra HD 4K, mais cela ne serait pas très cohérent. Ainsi, pour une console next-gen² (Xbox One, PS4), nous vous recommandons un vidéoprojecteur Full HD (voire Ultra HD pour un PC), dans la mesure où les jeux sont de plus en plus proposés en 1080p (voire au-delà pour les PC). En revanche, pour une PS3, une Xbox 360, un vidéoprojecteur 720p fera parfaitement l'affaire ! En fait, le gros point sur lequel les gamers devraient se concentrer, c'est l'input lag... Comme pour un TV, un vidéoprojecteur souffre d'un retard à l'affichage qui peut influer sur vos performances "in game", et sur votre confort de jeu. Optez donc pour un vidéoprojecteur doté d'un mode jeu ou d'un mode fast, c'est primordial !!! Pour info, Optoma propose certains des meilleurs input lag actuels...


Un vidéoprojecteur pour quelle pièce ?


Vidéoprojecteur à Focale courte ou ultra courte

 

Deux contraintes sont à prendre principalement en compte : la luminosité de votre pièce de visionnage, et la taille de celle-ci. Si vous n'avez pas beaucoup d'espace, il faudra obligatoirement choisir un vidéoprojecteur doté d'une focale courte ou ultra courte. Ces vidéoprojecteurs peuvent être positionnés au plus près de l'écran, tout en conservant le principal avantage d'un vidéoprojecteur, à savoir la taille de l'image. Les phénomènes d'ombre portée et d'éblouissement sont aussi réduits. Comme nous l'évoquions plus haut, les vidéoprojecteurs destinés aux présentations professionnelles ou éducatives devront quasi obligatoirement posséder ce type de focale.  

 

Vidéoprojecteur pour pièces lumineuses et salons

 

Dans une pièce comme un salon, la présence de fenêtres induit une lumière importante : dans ce cas, un vidéoprojecteur avec une forte luminosité est obligatoire. On considère qu'à partir de 1500 lumens ANSI, vous pouvez confortablement utiliser un vidéoprojecteur dans une pièce lumineuse. Cependant, si la salle en question est grande et très éclairée (pièce de conférence, salle de classe, salon exposé...), alors une valeur de 2000 lumens semble plus appropriée. Notez que la luminosité du vidéoprojecteur décline à mesure qu'on l'éloigne de l'écran. 

 

Quel vidéoprojecteur choisir pour une salle dédiée, ou une pièce sombre ?


Dans une pièce sombre, ou plongée dans le noir complet, la luminosité n'est pas aussi décisive, même si elle reste importante. A partir de 1000 lumens, dans le noir complet, la restitution est satisfaisante. Mais plus la luminosité est élevée, et plus on pourra éloigner le vidéoprojecteur de l'écran, tout en conservant un rendu convenable. Si vous avez une grande pièce dédiée à la vidéoprojection, pensez-y !


Le contraste des vidéoprojecteurs est important : plus il est élevé, mieux c'est !


Et le contraste dans tout ça ? Un bon taux de contraste est aussi nécessaire pour afficher de beaux noirs, et assurer une profondeur d'image satisfaisante. Ne cherchez pas : plus le contraste est élevé, mieux c'est. Il est généralement admis qu'à partir de 800:1, les noirs commencent à être acceptables, mais que pour profiter pleinement d'un rendu Home-Cinéma, un contraste minimal de 2000:1 est une bonne chose. Encore une fois, tout dépend de votre environnement...


La luminosité en vidéoprojection...


Dans tous les cas, gardez à l'esprit que, plus la taille de l'image est grande, et que plus la luminosité ambiante est élevée, alors plus le vidéoprojecteur devra être lumineux ! Attention aux systèmes de mesure de la luminosité, très optimistes, utilisés par certains constructeurs ! Divisez cette valeur par 2, et vous serez à priori tranquilles. Pour la luminosité, en Home-Cinéma, il existe une norme établie par la SMPTE. Cette norme préconise une luminosité à l'écran comprise en 12 et 16 foot-lambert (les salles de cinéma affichent 16 Fl). 


Les technologies de vidéoprojection


Les technologies SXRD et D-ILA sont respectivement utilisées sur les vidéoprojecteurs Sony et JVC.

 

Comme les TV, les vidéoprojecteurs exploitent différentes technologies d'affichage. Ces technologies disposent chacune d'avantages qui leur sont propres, mais aussi d'inconvénients : il est donc impératif de tester un vidéoprojecteur avant de l'acheter. Aujourd'hui, 3 grandes technologies sont principalement utilisées par les constructeurs, à savoir le DLP, le LCD (Tri-LCD), et dernièrement, le Laser. On trouve également des constructeurs proposant des vidéoprojecteurs basés sur la technologie LCOS, comme Sony (SXRD) ou JVC (D-ILA). Cette dernière reprend la technologie réflective des DLP, mais remplace les micro-miroirs par une couche optique notamment faite de cristaux liquides (LCD). Ils permettent un contraste satisfaisant, mais surtout, autorisent les vidéoprojecteurs qui en sont équipés à afficher 8 millions de pixels (Ultra HD 4K).

 

La technologie DLP remporte un franc succès pour ses performances

 

La technologie DLP -aussi appelée DLP / DMD ou DMD- a été inventée par Texas Instruments, et demeure très prisée par des constructeurs, comme BenQ ou Vivitek. Un vidéoprojecteur DLP est constitué d'une matrice à micro miroirs (puce DLP), qui associée à une source de lumière et une lentille permet de réfléchir une image. La lumière blanche est filtrée par une roue chromatique avant d'atteindre la puce DLP. Appréciés, les vidéoprojecteurs DLP disposent d'avantages indéniables par rapport à leurs homologues LCD : les noirs paraissent plus intenses, les couleurs préservent leur intensité plus longtemps et le piqué est globalement meilleur. Mais attention, si vous êtes sensibles à ce qu'on appelle "l'effet arc-en-ciel", réfléchissez à deux fois avant d'investir. Une forte sensibilité à l'effet arc-en-ciel se concrétise par l'apparition d'éclairs colorés sur les images. Pire, l'effet arc-en-ciel peut causer des maux de tête...

 

Et les vidéoprojecteurs 3LCD ?

 

Côté LCD, pas d'effet arc-en-ciel en raison de la technologie utilisée. On est ici sur une triple matrice LCD alimentée par un flux lumineux provenant de la lampe. Cette lumière est répartie et colorée grâce à un système complexe de prismes et de miroirs. On profite ici de couleurs plus naturelles qu'avec un vidéoprojecteur DLP, ce qui nous permet de nous rapprocher au plus près de la volonté du réalisateur, sans exagérer telle ou telle facette. Les images sont aussi globalement plus douces, et on note une meilleure échelle des gris. Tout cela, sans oublier l'excellente uniformité lumineuse des images affichées sur l'écran.

 

La vidéoprojection laser : quels avantages ?

 

Et le Laser dans tout ça ? On a récemment vu apparaitre des vidéoprojecteurs équipés de cette technologie. Assez coûteux pour le moment, ils présentent des avantages décisifs pour certaines applications. D’une part, un vidéoprojecteur laser assure une colorimétrie à la fois plus stable et homogène. Ensuite, la technologie laser fait grimper la luminosité à des niveaux hallucinants (4000 lumens pour certains modèles chez Sony), tout en conservant un contraste très élevé. Enfin, elle se veut plus écologique, en offrant une durée de vie pouvant atteindre 20 000 heures en fonctionnement.

 

Vidéoprojecteurs à matrice SXRD 4K de Sony


Quelques mots de plus s'imposent sur la technologie de panneaux SXRD 4K utilisée par Sony sur ses vidéoprojecteurs haut de gamme. Elle permet d'afficher des images en 4096 x 2160 pixels. Cette résolution correspond à celle utilisée par la Digital Cinema Initiatives dans les cinémas numériques professionnels, et présente un nombre de pixels supérieur à celui des TV Ultra HD (3840 x 2160 pixels). C'est actuellement la seule technologie de vidéoprojection commerciale capable de diffuser des images 4K natives.


Des vidéoprojecteurs 3D, sans-fil, et Ultra HD ?


Un vidéoprojecteur 3D pour des images de 3 mètres de base, en relief !

 

Laser, LCD, DLP, voire LCOS ou SXRD... Voici les grands types de vidéoprojecteurs que vous retrouverez sur les différents sites de vente en ligne, et dans les allées de vos boutiques préférées. En parallèle, il semble important de mettre l'accent sur trois technologies qui nous paraissent importantes : la 3D, l'Ultra HD, et la Diffusion sans-fil. Si la 3D peut paraître "accessoire" sur les TV, elle prend tout son sens sur une grande taille d'écran. Les meilleurs vidéoprojecteurs 3D sont capables de restituer des séquences Full HD bluffantes en 3D Active, sur des bases d'écran dépassant les 3 mètres. Immersion garantie !

 

Il existe des kit full hd wireless et des vidéoprojecteurs capables de diffuser des images 1080p sans fil !

 

Pensez également à la diffusion sans-fil, pour éviter les câbles, sans vous lancer dans des travaux d'intégration compliqués et coûteux. Les vidéoprojecteurs proposant une diffusion sans-fil sont de plus en plus nombreux, et surtout de plus en plus performants. Ils ont désormais la capacité de diffuser des images en 1080p, sans décalage sonore. La plupart du temps, ces vidéoprojecteurs sont livrés avec une base émettrice sur laquelle vous connectez vos sources (lecteur Blu-ray, player HD, PC...), et un récepteur à connecter en HDMI sur le vidéoprojecteur. Il existe même des kits de diffusion sans-fil permettant d'équiper n'importe quel vidéoprojecteur. 

 

Ultra HD 4K : 8 millions de pixels, soit 4x plus qu'en Full HD !

 

A l'heure où la révolution 4K est en marche, et alors même que les contenus Ultra HD se font de plus en plus nombreux (SVOD Netflix, satellite Fransat, Blu-ray Ultra HD, streaming Youtube, jeux-vidéo sur PC...), la question de choisir un vidéoprojecteur compatible se pose. Encore assez onéreux, les Vidéoprojecteurs Ultra HD se sont pourtant démocratisés, et l'on peut trouver des modèles 4K natifs pour un prix devenu "raisonnable". L'avantage d'un tel vidéoprojecteur 4K ?  Avoir 4x plus de détail qu'en Full HD, et pouvoir obtenir un ratio recul/base d'image de 1 pour 1 !!! Cela signifie qu'on peut facilement avoir une image de 3 mètres de base, avec un recul de 3 mètres. La 3D gagnera également en précision et en netteté. Bien entendu, un vidéoprojecteur 4K pourra effectuer une mise à l'échelle de vos contenus Full HD en Ultra HD (Upscaling UHD)... Au cas où vous vous poseriez encore la question du contenu disponible.

 

Quelle distance de recul pour mon vidéoprojecteur ?


La distance de visionnage idéale en vidéoprojection ?

 

La distance de recul idéale peut être déterminée de différentes manières. Nous avons ici opté pour les recommandations de la très sérieuse SMPTE (Society of Motion Picture & Television Engineers). Globalement, plus la définition est élevée, plus on peut se rapprocher de l'écran. Pour un vidéoprojecteur 720p, la distance de recul doit être équivalente à 3-4x la hauteur de l'écran. Pour un vidéoprojecteur Full HD, la recommandation est d'environ 2,9x la hauteur de l'écran. Et pour un vidéoprojecteur Ultra HD, la SMTPE ne s'étant pas encore prononcée, penchez plutôt vers les valeurs indiquées par le géant Sony : il conseille une distance de recul égale à 1x la base de l'écran (ou 1,5x la hauteur).

 

L'angle de vision vertical optimal est de 15° selon THX

 

De son côté, THX recommande un angle de vision de 40°, ce qui correspond à 2,44x la hauteur de l'écran, soit un peu moins que la SMTPE. Ajoutons également que THX conseille un angle de vision vertical de 15° : cela signifie que vous ne devez pas avoir à bouger les yeux de plus de 15° vers le haut ou le bas pour voir le centre de l'écran. Ces valeurs sont bonnes si vous faites une utilisation essentiellement Home-Cinéma de votre vidéoprojecteur. Libre à vous d'adapter ces recommandations selon vos goûts et votre utilisation !


Optez pour un écran de projection adapté !


Calculer la taille de son ecran de projection

 

Sachez que l'écran de projection parfait n'existe pas. Il existe cependant des écrans adaptés à certaines utilisations, et à certaines contraintes. La question la plus fréquemment posée concerne la taille de la toile. Quelle taille d'écran choisir pour un vidéoprojecteur ? Un calcul simple existe : il vous permettra de déterminer la base d'écran minimum et la base d'écran maximum, en fonction de la distance de projection, et du rapport de projection de votre vidéoprojecteur. Cela vous permettra de choisir le bon écran pour votre vidéoprojecteur. Retenez ceci : base minimum de l'écran = distance de projection / rapport de projection minimum ET base maximum de l'écran = distance de projection / rapport de projection maximum. Attention néanmoins à ne pas voir trop grand : lorsque la surface de projection est doublée, on divise par 4 la luminosité de l'image.

 

Les toiles proposent un gain différent, adapté à chaque utilisation

 

Il existe différents types de toile adaptés à des utilisations particulières, et proposant des gains différents. Grossièrement, le gain d'une toile tend à déterminer sa capacité réfléchir la lumière. Plus le gain est élevé, plus la réflexion de la lumière est élevée. Mais il ne suffit pas de trouver le gain le plus élevé pour avoir la meilleure toile : le gain d'une toile doit être choisi en fonction de votre utilisation. Pour une salle dédiée Home-Cinéma (donc obscure), les avis les plus sérieux préconisent une toile avec un gain de 1 (pour un vidéoprojecteur de 1000 à 2000 lumens, selon la taille d'image et la distance de projections envisagées). Dans un salon (moyennement lumineux), on penchera également pour un gain de 1 à 1,2 (mais cette fois avec un vidéoprojecteur plus lumineux, de 2000 à 4000 lumens selon la taille d'image et la distance de projections envisagées). Enfin, pour des projections en plein jour, on pourra soit opter pour une toile à haut gain (2,5), soit  pour une toile à gain de 1, mais avec un vidéoprojecteur très lumineux (plus de 4000 lumens ??).

 

Les toiles d'écrans pour vidéoprojecteurs

 

Les toiles PVC blanc mat sont les plus courantes et les plus polyvalentes du marché : elles disposent d'un gain de 1 à 1,2, sont lavables, et très résistantes. Les toiles PVC blanc mat sont idéales pour le Home-Cinéma, et peuvent convenir pour des présentations pro en lumière ambiante légère ou pour un salon peu éclairé, à condition d'opter, dans ce cas, pour un vidéoprojecteur adapté. Les toiles en fibre de verre blanc mat proposent les mêmes attributs que celles en PVC, mais adoptent une texture plus épaisse, avec une meilleure planéité (elles sont en revanche plus coûteuses...). Les toiles perlées (à haut gain) sont, quant à elles, indiquées pour les pièces très lumineuses (plein jour). Elles ont l'inconvénient d'être fragiles, et d'avoir un faible angle de vision. Vous trouverez aussi des toiles transonores (gain de 1) micro perforées, conçues pour laisser passer le son des enceintes dissimulées derrière elles. Elles impliquent une perte en luminosité et en définition. Il existe aussi des toiles à haut contraste de couleur grise. Leur gain est faible (0.85), mais elles affichent un contraste important et permettent de réduire la luminosité d'un vidéoprojecteur qui le serait un peu trop.

 Des écrans manuels, motorisés, nomades : il y en a pour tous les besoins

 

Enfin, pour finir sur les écrans, il convient de faire un petit tour des différents types d'écrans disponibles sur le marché. D'abord, vous aurez le choix entre des écrans de différents formats (16:9, 4:3, 21:9...) : pensez bien à choisir un écran adapté à votre utilisation principale. En Home-Cinéma, on privilégiera de très loin le format 16:9. Mais les cinéphiles endurcis pourront aussi opter pour une toile 21:9, à condition d'avoir un vidéoprojecteur compatible. Le 21:9 est bien adapté pour certains DVD/Blu-ray au format 2:35.1, et permet d'afficher toute l'image, sans bandes en haut et en bas. Il permet aussi de diffuser des images 4:3 et 16:9 sans problème. Pensez-y... Et les bords noirs dans tout ça ? Avec ou sans ? Avec, sans discussion ! Cela vous permettra non seulement un ajustement plus facile de votre image, mais aussi un gain en contraste, et des couleurs plus intenses (ou du moins une impression...). Ensuite, libre à vous d'opter pour un écran à déploiement électrique ou manuel, pour un écran cadre, pour un écran sur pied, ou pour un écran pull-up. Ce n'est qu'une question de goût et de praticité (Lumene propose un configurateur très pratique nommé Screen Configurator).


Pour conclure...


Le principal avantage du vidéoprojecteur par rapport à un téléviseur réside dans la taille de l'image obtenue. Avec une base de 2 mètres, 3 mètres, ou plus, l'immersion dans le programme visionné est drastiquement renforcée, et les sensations sont décuplées. Associez un vidéoprojecteur performant à un système 5.1 ou 7.1, et vous obtiendrez une installation digne des salles obscures. Enfin, n'oubliez pas : entre la théorie et la pratique, il y a souvent un monde... Rien ne remplace un test grandeur nature, et nous vous invitons donc vivement à venir découvrir les meilleurs vidéoprojecteurs du moment dans nos vidéoriums !

 Fin de ce guide vidéoprojection !


N.B : les termes 4K et Ultra HD sont parfois confondus dans un souci de compréhension. Pour rappel la définition Ultra HD est équivalente à 3840 x 2160 pixels (TV), et la 4K à 4096 x 2160 pixels (Cinéma). 

 

G.M.