Attention, vous utilisez un navigateur obsolète ! Vous devriez mettre à jour celui-ci dès maintenant !

Casque Sport : Comment le choisir ?

Casque sport : Comment le choisir ?

En cette période, il ne fait pas de mal de pratiquer une activité sportive. En effet, qu’elle soit intense, ou minime, toute activité physique ne peut qu’aider à apaiser le corps et l’esprit sans oublier de contrebalancer le grignotage. Et c’est là, qu’intervient le casque audio sport, vous accompagnant dans l’effort pour vous motiver ou vous faire garder le rythme. Effectivement, la musique peut avoir un impact positif sur les performances sportives. Mais quels sont les critères faisant d’un casque sport, un bon casque pour l’effort physique ?

Gym Man Workout (crédits :7dailymoves)

L’architecture (« form factor ») ou le choix du type de design

Le facteur de forme en design (« form factor » en anglais) est un élément essentiel de la conception de matériels. En effet, il définit la taille, la forme et certaines spécifications physiques des composants pour tous types de produits. Il permet ainsi d’identifier précisément une norme globale. On parle donc dans notre cas, des critères physiques immuables qui prescrivent le type d’un casque audio. Les caractéristiques doivent alors correspondre à certaines exigences en termes de design, et d’ergonomie. Ensuite, il conviendra une fois l’architecture du casque choisie de sélectionner les autres critères qui sauront répondre au mieux à vos exigences et à la pratique de votre sport.  Parmi les facteurs de forme ou les architectures les plus répandues dans l’univers du casque audio nous pouvons donc citer : 

• Facteur de forme supra-aural (supra-auriculaire) :
Ce design classique est composé d’un arceau (serre-tête) qui repose sur le haut du crâne et de deux écouteurs de chaque côté. Les oreillettes équipées d’un rembourrage reposent sur le pavillon de l’oreille.

Le casque supra-auriculaire JBL Live 400 BT en est un très bon exemple

• Facteur de forme circum-aural (circum-auriculaire) :
Tout comme le design Supra-aural, ce type de casque dispose également d’un arceau qui repose sur le haut du crâne et de deux écouteurs. Mais contrairement à ce dernier, les oreillettes du casque circum entourent le pavillon des oreilles et reposent sur le crâne.

Le casque circum-auriculaire Sony WH-XB900 Noir en est un  parfait exemple

• Facteur de forme semi-intra-aural (semi-intra-auriculaire) :
Le casque semi-intra, est un casque léger à l’encombrement extrêmement réduit. Les composants sont miniaturisés de telle sorte que les écouteurs reliés par un cordon se logent dans le pavillon de l’oreille devant le conduit auditif.

• Facteur de forme intra-aural (intra-auriculaire):
Le casque audio intra-aural bénéficie d’un design miniaturisé avec cordon comme le casque semi-intra. Cependant, même si les écouteurs se logent également dans le pavillon des oreilles ; ils s’équipent en plus d’embouts qui se glissent dans le conduit auditif.

Le casque intra-auriculaire Monster iSport Achieve Bluetooth en est un parfait exemple

• Facteur de forme intra-aural « True wireless » (100% sans fil) :
Le casque audio intra-auriculaire « true wireless » reprend à peu de chose près l’architecture d’un casque intra-auriculaire conventionnel. Si le casque intra classique peut opter pour une connectivité filaire ou sans fil, le modèle « true wireless » opte exclusivement pour une connexion audio sans fil. De plus, sa grande particularité est de ne posséder aucun cordon entre les écouteurs. Il s’agit donc d’un casque sans fil et sans cordon, composé de deux écouteurs "indépendants" qui se logent dans le pavillon. Ils tiennent en place grâce à leur design particulier mais également par l'utilisation d'embouts parfaitement adaptés aux conduits auditifs. De plus, des ergots peuvent être présents pour un maintien optimal.

Le casque Plantronics Backbeat Fit 3100 en est un parfait exemple

Un casque audio supra-auriculaire ou circum-auriculaire pèse plus lourd qu’un casque de catégorie intra. De plus, les écouteurs sont vecteurs de chaleur au niveau des oreilles surtout pour le modèle circum-auriculaire. Avec ce volume et cette masse accrue, ce n’est pas le meilleur casque pour la pratique du sport. Malgré tout, certaines marques ont développé des casques adaptés. Il faut donc prendre en compte l’intensité de votre pratique physique afin de s’assurer que le port de tête sera le plus stable pour cette typologie de casque. Il faut également vérifier si l’arceau et les écouteurs exercent une pression satisfaisante et non désagréable pendant toute la durée de votre exercice.

Headphones Spinner

Les casques intra-auriculaires, semi-intra et « true wireless » sont plus légers. Ils bénéficient de plus d’une stabilisation accrue de par leur design ainsi que par l’ajout d’ergots. Ils sont donc les plus indiqués pour une pratique sportive intense ou non. En effet, ils n’appliquent pas de pression sur l’oreille. Cependant, il faut être à même de supporter la présence d’un écouteur avec embout dans les oreilles. Enfin, n’oublions pas l’isolation phonique passive qui est beaucoup plus importante.

coffee animation earphones (crédits : Imadnation)

Un casque audio filaire, sans fil et (ou) sans cordons ?

Smartphones, tablettes, baladeurs audiophiles et multimédia ou encore systèmes audio… Vous avez l’embarras du choix des sources pour connecter votre casque audio sport. En fonction de votre matériel et de vos possibilités, vous devrez alors choisir entre une connexion filaire ou une connexion sans fil de type Bluetooth®. Même si d’autres technologies sans fil existent en dehors du Bluetooth®, cette dernière reste la plus répandue. L’avantage du casque sans fil est bien sûr de supprimer le lien filaire avec la source. Vous êtes ainsi plus libre de vos mouvements sans risquer une déconnexion. Ce type de connexion vous permet également d’être éloigné jusqu’à 10 mètres de votre source audio. Vous avez dit pratique ?

Le casque sport sans fil Bluetooth Klipsch T5 Sport Wireless en est un parfait exemple

La dernière chose à savoir concernant la technologie Bluetooth® c’est que toutes les technologies Bluetooth® ne se valent pas. Ou plutôt, il existe plusieurs technologies d’encodage audio utilisées avec la technologie Bluetooth®. Ainsi, si vous optez pour un casque audio sans fil pour votre pratique du sport, il convient de vérifier la technologie Bluetooth® utilisée par votre source audio. De plus, il faudra également vérifier les technologies d’encodage choisies par le fabricant. Il existe ainsi plus de dix versions de Bluetooth®, plus ou moins compatibles les unes avec les autres. La dernière version en date est d’ailleurs le Bluetooth® 5 sorti en 2016. La question du codec employé par votre source se pose quant à elle afin de choisir le casque le plus adapté. Si ce dernier utilise le même codec, la qualité sonore s’en ressentira surtout s’il s’agit d’un codec avec une qualité de compression supérieure. Retrouvez d’ailleurs, toutes nos explications à ce sujet, sur notre guide sur les casques audio sans fil.  

Le casque audio sans fil Bowers & Wilkins PI4 en est un très bel exemple

Nous avons abordé la question de la connexion sans fil mais qu’en est-il de celle du cordon ? En effet, un casque sport sans fil supprime la nécessité du câble audio relié à la source. Cependant, comme nous avons pu le voir avec les casques intra-auriculaires et semi-intra ; un cordon subsiste. En effet, ce dernier relie les écouteurs entre eux en y ajoutant parfois une télécommande. Par contre, ce cordon est gommé lorsque l’on aborde le cas des casques « True wireless » (100% sans fil). Comme évoqué plus haut, ces casques sont composés de deux écouteurs « indépendants ». De plus, la télécommande est intégrée à l’une des oreillettes ou déportée sur votre appareil mobile. Enfin, vous pouvez également profiter de quelques fonctions supplémentaires pertinentes.

Le casque « True wireless » Klipsch T5 True wireless l’illustre parfaitement

Un casque sport résistant à l’effort et à l’environnement !

Le casque audio sport qui vous accompagnera partout doit pouvoir résister à presque tout. En effet, lorsque l’on fait du sport, que l’on soit en milieu confiné ou à l’extérieur, il faut prendre en considération les éléments pouvant dégrader votre casque. Poussière, eau, transpiration, humidité sont autant d’éléments pouvant abimer les éléments électroniques de votre casque audio. Ainsi, en plus de proposer une coque extérieure résistant aux chocs d’une chute, il doit pouvoir résister à l’humidité et à l’eau. En effet, cette résistance lui assure de pouvoir vous suivre par tous les temps et toutes les activités. N’oublions pas qu’il sera également plus facile à nettoyer. D’ailleurs, même certains casques sont même capables de vous accompagner dans un milieu aquatique. 

Le casque sport Plantronics Backbeat Fit 2100 en est un très bon exemple

Comment connaitre le niveau de protection de votre casque audio sport ? Celui-ci est indiqué par la norme « indice de protection ». En effet, cette norme permet de définir la capacité de l’enveloppe d’un appareil électronique à résister aux menaces extérieures. Établie par la Commission Électronique Internationale (IEC), cette norme est représentée par l’indice de protection, siglé « IP ». L’indice se compose alors des deux lettres « IP » suivies de deux chiffres ou  d’un chiffre et (ou) d’une lettre. Cet ensemble identifie les conditions et le degré de protection de l’enveloppe de votre produit. Lorsqu’aucun critère n’est rencontré, le chiffre peut être remplacé par la lettre X et des lettres optionnelles peuvent être ajoutées. Comme vous pouvez le voir avec le tableau des éléments du Code IP ; un casque audio sport certifié IPX5 résiste aux projections d’eau à la lance. Si vous souhaitez un casque audio sport capable de vous suivre pendant une immersion temporaire ou prolongée sous l’eau il faut alors opter pour un casque à l’indice IPX7 ou IPX8.

Tableau des éléments du Code IP

Votre casque sport vous permet donc d’écouter de la musique pendant l’effort. Vous pouvez également profiter d’une fonction mains libres pour converser grâce à la présence d’un ou plusieurs microphones. De plus, les assistants vocaux sont en vogue et certains modèles vous permettent également de commander une playlist par exemple. Par ailleurs, sur certains modèles, vous pouvez bénéficier d’une réduction active du bruit ou d’un contrôle intelligent du bruit ambiant. Enfin, vous pouvez trouver sur certains casques un capteur cardiaque, un capteur de répétition et même un coach audio intégré. Pour faire court, un casque audio sport ne vous limite pas quant aux fonctions que vous souhaitez. Design, ergonomie, connectivité, ou encore protection ; il convient de prendre en considération chacun de ces paramètres pour faire son choix.

Le casque audio sport Jabra Elite Active 65T en est un parfait exemple

Retrouvez l'ensemble de nos casques audio dédiés au sport en suivant ce lien !