Attention, vous utilisez un navigateur obsolète ! Vous devriez mettre à jour celui-ci dès maintenant !

Bi-câblage, bi-amplification... Quels avantages en Hi-Fi ?

 

Bi-câblage ou bi-amplification... Un casse-tête pour les audiophiles ? 

Bi-câblage, bi-amplification... Quels avantages en Hi-Fi ?

 

En Hi-Fi, le bi-câblage et la bi-amplification sont bien souvent confondus à tort. Ils font en effet chacun appel à deux paires de câbles HP pour connecter une même enceinte, ce qui suffit à créer la confusion... Ces deux pratiques renvoient pourtant à deux types de branchements bien différents, qui n'ont ni le même but, ni le même effet sur la sonorité. Regardons cela d'un peu plus près.

 

Le principe

 

Les doubles borniers sont assez courants sur les enceintes acoustiques. Le filtre de ces enceintes est divisé en deux parties, chacune des parties ne filtrant que les fréquences qui lui sont propres. Ces doubles borniers doivent impérativement être présents au dos de vos enceintes si vous souhaitez les bi-câbler ou les bi-amplifier. Le but est ici d'alimenter séparément le médium/grave et l'aigu, en utilisant deux câbles différents. Quel que soit le mode de branchement que vous choisirez, il conviendra de retirer les cavaliers en laiton chargés de lier les deux parties du filtre.

La bi-amplification peut s'effectuer de façon active ou passive, en exploitant des blocs stéréo de façon horizontale (les woofers d'une paire d'enceintes sur un ampli, et les tweeters sur un autre), ou verticale (woofers sur le canal droit, et tweeters sur le canal gauche). On vous le dit d'emblée, c'est la bi-amplification horizontale qui permet d'obtenir les meilleurs résultats. Une remarque avant de passer à la suite : nous déconseillons la bi-amplification passive avec les amplis à lampes, qui pourraient souffrir de cette configuration.

 

Vue des borniers d'une enceinte permettant la bi-amplification

 

Le bi-câblage

 

Pour bi-câbler une enceinte, celle-ci et son amplificateur doivent tous les deux disposer d'un double bornier (A/B). On va relier la section aigu à la paire de bornes A, et la section grave à la paire de bornes B. Certains ne constatent aucune différence, alors que d'autres évoquent une sonorité plus pure. Dans les faits, on note que l'effet négatif de résistance du câble est réduit. Cela, grâce à la multiplication de la section des câbles par deux. Une amélioration qu'on peut aussi obtenir avec du mono-câblage, en optant pour une section de conducteurs plus grande.

Certains fabricants vont même jusqu'à dénigrer plus ou moins frontalement le bi-câblage. Le constructeur d'amplis Lavardin explique par exemple que, "dans le cas d'un système de très haute qualité, le bi-câblage entraîne toujours une perte plus importante de nuances, de détails, que le mono-câblage." Notre conseil : il vaut mieux avoir une enceinte mono-câblée avec de bons câbles, qu'une enceinte bi-câblée avec de mauvais câbles. "Souvent la meilleure voie vers une performance optimale est de conserver une liaison en mono câblage" (Nordost).

 

La bi-amplification

 

Alors que le bi-câblage ne fait appel qu'à un seul amplificateur doté de bornes A/B, la bi-amplification nécessite quant à elle deux amplificateurs stéréo distincts (ou 4 amplis de puissance mono). On prendra également soin de distinguer la bi-amplification passive de la bi-amplification active. Dans le premier cas, les deux sections de l'enceinte sont alimentées par deux amplis stéréo distincts, recevant l'intégralité du signal.

La bi-amplification active s'en distingue par l'utilisation d'un filtre de fréquences placé avant les amplificateurs. Ce filtre a pour but de répartir vers chacun d'eux les plages de fréquences qu'ils ont à restituer. Les filtres passifs des enceintes doivent alors être supprimés. Passive ou active, les avantages de la bi-amplification sont bien plus évidents qu'en bi-câblage. En raison de la puissance plus élevée, les capacités de contrôle des HP s'améliorent. Le son se libère, devient plus naturel, et acquiert beaucoup de relief. L'aigu gagne également en transparence, les voix sont mieux restituées, et la scène sonore est plus profonde.

 

Plus abordable que la bi-amplification, le bi-câblage apporte des améliorations sonores que nous jugeons aussi moins évidentes. Et dans certains cas, c'est même pire qu'en mono-câblage... Alors si vous souhaitez vraiment exploiter tout le potentiel de votre paire d'enceintes, la bi-amplification active ou passive reste de loin la meilleure solution. A défaut, optez pour un mono-câblage de qualité !